Deuxième période : 2008 – 2013

 

C'est ici le réel passage dans l'âge adulte, à partir de 23 ans et ce nouveau travail de reportages européens.

Cette nouvelle maturité est symbolisée par l'apprentissage de la patience.

Je reviens aux fondamentaux de la peinture traditionnelle en réfléchissant à l'aide de croquis aux scènes que je souhaite peindre, et en travaillant exclusivement à la peinture à l'huile. Je commence à créer mes propres teintes grâce aux pigments, huiles et poudres qui composent mon atelier. La réalisation d'un tableau me prend plutôt de un à trois mois maintenant. Je suis toujours à la recherche de ce que je désire picturalement, mélangeant les influences et les matières. Des hommes apparaissent enfin, mais souvent androgynes.

 

La peinture à cette époque-là, bien que moins impulsive et cathartique, est toujours une source de conflit. Éternellement à la recherche de ma touche personnelle, j'espère un jour effleurer le génie d'un Otto Dix ou d'un Egon Schiele. Il me faut travailler davantage pour aspirer à de tels désirs.

La peinture n'est définitivement pas un loisir, et si je veux être maîtresse d'elle, il me faut m'imposer plus de rigueur.