BIO

 

Artiste pluridisciplinaire née en 1985, Mathilde Bouvard aime croiser les pratiques (peinture, photographie, sculpture, scénographie) et les disciplines (sciences naturelles, physique, ethnologie, travail social...) dans son travail .

Après plusieurs expositions et décors en France, Mathilde développe depuis 2006 son activité artistique dans toute l'Europe, à travers des expositions, des festivals et des projets de photo-reportages.

 

Le premier du genre Prostitutes of Europe, a été exposé à Paris (Théâtre de l'Odéon – Assises Européennes de la Prostitution, Nuit de la photographie contemporaine – Foire St Germain, Galerie 14 à Bastille), Bruxelles (Maison du Livre), Londres (Sex Worker Open University), Berlin (ACUD), Avignon (Université), au Château de Bligny en Champagne (Rencontres Femmes d'Histoire , parrainées par Evelyne Bloch-Daho), et Genève (Haute Ecole de Travail Social).

Mathilde a également été conviée à exposer quelques unes des photos de l'exposition à La Monnaie de Paris le 12 octobre 2010, pour l'inauguration du dernier numéro de Sciences Po : L´Imparfaite.

L'exposition a également fait l´objet de plusieurs publications, documentaires, articles de presse, émissions radio et TV.

 

En 2011, Mathilde Bouvard a également réalisé le projet J'ai faim!, qui traite de la famine contemporaine et la grande pauvreté en Europe occidentale, mais aussi du gaspillage alimentaire, d'agro-écologie et des alternatives de production et de consommation alimentaires. L'exposition a été présentée à la Galerie de Nesle à Paris, en présence de l'écrivain Robert Mc Liam Wilson et de l'A.N.D.E.S, réseau national des épiceries solidaires, ainsi qu'à La Maison du Livre à Bruxelles où une table ronde réunissant divers représentants européens et experts en agriculture urbaine a été mise-en-place.

En parallèle à ce projet européen, elle a réalisé une série de portraits de militantes d'ACT UP Paris, luttant notamment contre le sida et l'homophobie.

 

A travers ses projets de reportages, Mathilde Bouvard tend à donner une dimension socio-artistique à son œuvre, afin de dépasser l'esthétique pour transporter le spectateur dans une conception sociale et engagée de l'art.

 
Après avoir créé et géré la galerie événementielle - bar - atelier " Le Petit Laboratoire - S.O.U.A.D"* au cœur de Berlin entre 2006 et 2011, Mathilde consacre l'année 2012 à une création et une recherche plus personnelles et des voyages dans plusieurs endroits du monde, notamment l'Islande et le Japon.

Entre deux expositions de peintures, elle se lance en 2013, dans un nouveau projet de photoreportage européen sur la vie en ports de pêche traditionnelle en Atlantique. La première exposition a eu lieu en avril 2014 à l'IFREMER et la dernière en octobre 2015 à la Bibliothèque universitaire de droit, économie et gestion de Nantes, en parallèle à différents évènements dont un colloque international sur les trafics illicites en mer à la Cité des Sciences de Nantes. Atlantica a également été présenté à La Maison de la Fontaine à Brest et lors de l'inauguration de la Bulle d'Air créée par le Collectif de La Meute et RaumLabor Berlin à l'occasion de la Fête de la Bretagne en mai 2014.

 

En 2015, Mathilde Bouvard s'est consacré à une nouvelle série de peintures abstraites et à co-organisé Alternatiba Cornouaille, dont le parrain est le biologiste marin Pierre Mollo, qui a eu le 25 août 2015 en lien avec le festival de cinéma de Douarnenez. Avec le collectif, elle co-crée ACTES Cornouaille, Alliance pour la Transition Ecologique et Sociale, faisant suite à Alternatiba.

 

Se formant en Harmonisation Bio-Energétique (synthèse d'ostéopathie et de médecine chinoise) et mesurant de plus en plus l'importance des enjeux écologiques, mais aussi l'impact des idées et des actions, Mathilde écrit  Liens  début 2016, un projet d'exposition pluridisciplinaire, à la croisée des chemins entre Art, Physique Quantique, Botanique, Mycologie, Biologie Marine et Médecine Orientale. L'exposition sera présentée en 2018 et 2019 dans plusieurs villes de France et d'Europe, notamment Berlin et Genève.

 

A la rentrée 2017, Mathilde intervient pour des ateliers d'arts plastiques enfants et adultes et ouvre son cabinet de pratiques manuelles et énergétique sur le territoire.

 

 

 

 

* Le lieu a bénéficié de plusieurs articles et photos dans de nombreux guides de la ville (Zitty) ou extérieurs comme Le Petit Futé. Il a notamment été classé parmi les 10 meilleurs lieux de nuit de Berlin en 2008 par le guide anglophone Time Out -Berlin et par Tip dans sa Speisekarte 2008.